Blog

The Mustang Specialist

Onze “Black Label” in Mustang & Shelby Magazine!

MS-MagBLACK LABEL

Ford Mustang coupé 1966

Pour un atelier spécialisé, il est toujours intéressant de réaliser une auto suivant ses propres inspirations, histoire de rouler au quotidien en Mustang, mais en affichant clairement une sensible différence. C’était l’idée de départ de Sébastien, de Mustang & Co, à la réception d’un de leurs imports en provenance des USA…

001

Sébastien s’occupe de la partie atelier à l’enseigne bien connue Mustang & Co en Belgique. Toutes ses journées sont consacrées à l’entretien, la réparation, le suivi ou la préparation de très nombreuses Ford Mustang et quelques autres américaines millésimées. Il était donc normal qu’il se véhicule avec une auto arborant fièrement le pony galopant. Mais le souhait de se différencier lui semblait aussi être une piste intéressante quant au style à donner à ce futur pony-daily-driver.
003L’idée de départ est très simple, il suffit de prendre un coupé 66, des plus courant, et de le modifier subtilement afin de lui donner une petite touche sportive, tout en gardant un budget très raisonnable. Pas question d’entrer dans la catégorie pro-touring ou resto-modified, dont les préparations s’avèrent très couteuses. L’auto doit rester un Daily-driver avant tout ! C’est l’arrivée, en provenance des USA, d’un joli coupé 66, code C, tout à fait commun mais très propre, qui va donner le top départ du chantier. Sébastien bloque la voiture à l’atelier pendant deux mois, le temps nécessaire à son besoin de personnalisation. Les trains roulants sont revus, toujours dans un souci d’utilisation régulière et de budget mesuré, en recevant un freinage assisté mixte, avec tambours arrière et disques avant.

005Les roues sont remplacées par des jantes aluminium cinq branches en dix-sept pouces, chaussées de pneumatiques modernes 215/40 R17. Pour la partie mécanique, très simple, l’auto est équipée d’un V8 302ci avec carburateur double corps en parfait état, Sébastien se contente d’y poser un allumage électronique venant donner l’étincelle magique et fiable. Les collecteurs d’échappement restent de série, mais sont suivis par une double ligne, bien plus harmonieuse.

004L’utilisation régulière et très fréquente de l’auto étant toujours en ligne de mire. Pour la partie confort, la sellerie passe en mode « pony black intégral », avec console centrale et climatisation, tandis que les vitres teintées et le pare-brise dégradé viennent agrémenter les belles journées ensoleillées. Pour le traitement de la carrosserie, Sébastien conserve l’idée de départ qui est de donner une belle touche sportive au coupé, tout en évitant le schéma traditionnel des deux bandes shelby. Pour le choix de la couleur, et dans le besoin de l’assortir à la perfection avec la sellerie, ce sera « full black ». Une touche sportive, avec un graphisme à base de bandes, se chargeant d’alléger subtilement le black intégral. Les emblèmes et chromes sont supprimés et la calandre allégée. Le capot avant et les ailes arrière reçoivent des scoops de GT350 1966, et vient alors le moment crucial du choix de la déco. Cruel dilemme. Sébastien puise son inspiration sur les Boss 302 du millésime ’70, avec cette bande qui part du centre du capot, en oblique tout en se prolongeant sur les flancs de l’auto. Pour obtenir un effet optique et dynamique, la bande grise sera hachurée sur sa longueur, puis viendra finir dans l’écope latérale.

002Cette Mustang offre donc un compromis parfait pour aller dans les diverses concentrations d’auto US et une utilisation au quotidien. La première balade au volant sera un vrai régal, une heure et demi au son de la double ligne parfaitement harmonieuse. Le valeureux Pony est très souvent garé dans le showroom de l’atelier, c’est ainsi qu’au bout d’une semaine, il attire les regards…Puis la curiosité, puis vient l’achat suivant coup de foudre immédiat ! Un client cherchant sa première Mustang, si possible différente des autres, a poussé la porte du showroom de Mustang & Co et est resté un long moment en arrêt devant le coupé ’66. L’essai sera concluant, et l’affaire emportée sur place sans autre forme de discussion. Sébastien n’aura au final profité de son coupé que pendant une heure trente de route…Rassurezvous, un nouveau projet est en cours, sur base de fastback première génération…

Vous pouvez retrouver toutes les photos de ce beau coupé ici et le PDF de l’article paru dans Mustang & Shelby Magazine ici.

Copyright Mustang & Shelby Magazine

Back to top